4 mai 2022
Financement politique à Mont-Saint-Hilaire
Transition MSH a reçu l’appui de plus de 100 donateurs
Par: Denis Bélanger
Les élus de Transition MSH le soir des élections générales. Photothèque | L’Œil Régional ©

Les élus de Transition MSH le soir des élections générales. Photothèque | L’Œil Régional ©

Transition MSH, la formation politique du maire Marc-André Guertin, a récolté 22 062 $ en contributions l’année dernière. Elle devance ainsi les deux autres partis politiques à Mont-Saint-Hilaire, soit Avenir Hilairemontais et Mouvement citoyen.
Publicité
Activer le son

Le total des contributions apparaît dans le rapport financier 2021 des partis.

Fondé en mai 2021, Transition MSH a notamment reçu 86 contributions de plus de 50 $ pour un total de 20 120 $. S’ajoutent à cela 47 donateurs qui ont contribué 50 $ ou moins (1942 $). Le parti n’avait affecté que 17 000 $ de cette caisse à son fonds électoral.

Notons qu’en année électorale, toute personne ne se portant pas candidate aux élections peut contribuer jusqu’à un maximum de 200 $. Le plafond est de 1000 $ pour les candidats à tous les postes, et ce, peu importe qu’ils soient membres ou non d’un parti. Il n’y a donc aucune différence entre la mairie et un siège de conseiller. En année non électorale, la limite est de 100 $ pour tous.

Les deux autres partis en lice, Mouvement citoyen de Carole Blouin et Avenir Hilairemontais de l’ancien maire Yves Corriveau, ont récolté chacun moins de la moitié de la caisse de Transition MSH. En fait, le total combiné des dons des deux partis est même inférieur à la récolte de 22 062 $ de la formation politique du maire.

Fondé également en 2021, Mouvement citoyen a récolté 9245 $ grâce, entre autres, à des contributions de plus de 50 $ de 35 donateurs. Blanchi au scrutin, Avenir Hilairemontais est arrivé bon dernier aussi à ce chapitre avec seulement 24 donateurs de plus de 50 $, pour un montant total de 7450 $.

Avenir Hilairemontais bénéficiait déjà d’une bonne caisse électorale étant donné que le parti existe depuis 2013 et a pu transférer des montants pour avoir un fonds électoral de près de 31 000 $. Rappelons qu’Yves Corriveau a déclaré en avril à L’Œil Régional qu’Avenir Hilairemontais serait dissous.

Contributions inégales des candidats

Ayant fait élire 6 candidats sur 7, Transition MSH est aussi le parti qui a reçu le plus d’argent de la part de ses candidats. Tous les candidats ont donné chacun environ 1000 $, soit le maximum permis.

Du côté de Mouvement citoyen, quatre candidats ont contribué jusqu’à 1000 $, et trois pour Avenir Hilairemontais. Ajoutons que le nom d’un candidat de chacun de ces deux partis ne figurait pas sur la liste des contributions de plus 50 $. Les rapports financiers ne détaillent pas la provenance des dons de 50 $ et moins.

Quelques donateurs

Les trois partis ont réussi à recevoir des dons de personnes bien connues dans leur sphère d’expertise respective. Avenir Hilairemontais a reçu des contributions de l’actionnaire d’Accès Location + et président de la Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu depuis la fin novembre, Luc Bertrand, ainsi que de l’ancien candidat adéquiste dans Borduas en 2007, Claude Gauthier. De son côté, Mouvement citoyen comptait dans ses donateurs le président de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH), Pierre Nault, ainsi que France Pellerin, également membre de l’Association qui multiplie les interventions cette année au conseil municipal dans le dossier de la zone A-16. Pour sa part, Transition MSH a eu des dons de l’ancien directeur de l’aménagement du territoire et de l’environnement de Mont-Saint-Hilaire, Bernard Morel, et d’un des actionnaires du Groupe BBC, David Brassard.

« J’ai contribué en tant que citoyen pour l’équipe qui m’apparaissait la plus compétente », a souligné M. Morel qui n’est plus à l’emploi de la Ville depuis 2018.

« J’ai effectivement appuyé Transition MSH parce que j’ai la conviction que leur approche est la bonne sur bien des sujets d’importances pour notre magnifique ville. C’est en tant que citoyen de Mont-Saint-Hilaire que j’ai personnellement fait cette contribution », a renchéri de son côté M. Brassard.

image