10 novembre 2021
Un grand ménage
Par: Vincent Guilbault

Rien n’a résisté à ce vent de changement dans la Vallée. Je ne sais si la COVID et le confinement ont poussé les électeurs à vouloir faire un ménage, mais les maires et mairesses sortants ont tous perdu le siège.

Publicité
Activer le son

Nous nous retrouvons donc avec de nombreux nouveaux visages dans les municipalités de la région. La grande région de la Vallée-du-Richelieu prendra forcément une nouvelle direction. On pense seulement à l’instance qu’est la Municipalité régionale de comté (MRC) qui devra se choisir un nouveau préfet avec le départ de la mairesse sortante de Belœil, Diane Lavoie. Il faudra nommer aussi un nouvel élu pour siéger à la Communauté métropolitaine de Montréal. N’importe qui pourra tenter sa chance, mais je ne serais pas surpris que Marc-André Guertin (Mont-Saint-Hilaire) et Nadine Viau (Belœil), avec leur background, lèvent la main.

Parlant de ces villes, quelques commentaires : je tiens d’abord à féliciter Marc-André Guertin pour sa victoire convaincante et saluer aussi les candidats de son équipe. Les compétences et la formation de M. Guertin, notamment dans le milieu de l’environnement, en font sûrement un candidat de choix pour la Ville de Mont-Saint-Hilaire en 2021. Mais au-delà des défis des changements climatiques, du transport et du développement, je souhaite qu’il puisse réunir les élus autour de lui pour nous offrir quatre années un peu plus calmes.

C’est d’ailleurs ce même calme que je souhaite au maire sortant Yves Corriveau, qui a connu une fin de mandat difficile. S’il lit ceci, j’espère qu’il comprendra sincèrement que le journal n’a jamais eu de dent contre lui, mais depuis l’épisode du Burundi, M. Corriveau s’était mis à dos toute son équipe. Et en politique, les ennemis sont plus vicieux. Et le journal, par sa position centrale dans la diffusion de l’info, devient souvent le paratonnerre d’une certaine colère. Je souhaite au maire sortant du repos. Et merci pour le travail.

Pour Belœil, le principal défi de Nadine Viau sera aussi de convaincre les nouveaux élus de l’appuyer dans ses propositions. Seulement trois membres de son équipe se joignent au conseil de ville. Trois conseillers de l’équipe de la mairesse sortante Diane Lavoie restent en place et Belœil, c’est nous! y ajoute aussi deux voix. Et certaines de ces voix sont critiques de la campagne électorale de Mme Viau. Mais un peu de dissidence ne fera pas de mal. Depuis toujours, les décisions à Belœil se prennent de façon unanime et il sera maintenant intéressant de voir les idées s’entrechoquer.

J’en profite donc aussi pour féliciter Nadine Viau qui a mené une campagne d’idée, certes, mais aussi de présence, c’est le moins qu’on puisse dire. Ramasser les nombreuses pancartes prendra du temps!

Aussi, un salut particulier à Mme Lavoie, qui quitte la vie politique après avoir mené une dernière bataille serrée après trois mandats comme mairesse. Mme Lavoie a su avec les années se bâtir une équipe qui faisait consensus. Elle a aussi montré un flair pour la gestion municipale, ce qui n’est pas étranger à son ascension à la tête de la MRC et à la vice-présidence de l’Union des municipalités du Québec. Du repos à vous aussi, Mme Lavoie.

Félicitations aussi à Mélanie Villeneuve qui prend totalement le contrôle du conseil municipal d’Otterburn Park avec son équipe; bravo à Julie Lussier à Saint-Charles, à Jean-Marc Bousquet à Saint-Denis et à François Berthiaume à Saint-Marc-sur-Richelieu.

Finalement, je dois vous avouer que je suis plutôt heureux d’avoir un renouveau. La politique n’est pas un métier; c’est une vocation, celle de servir le citoyen et sa communauté. Après plusieurs années de service, il est sain de passer le flambeau. Avec les résultats que nous avons, il est clair que c’était la volonté de la population aussi!

image