19 janvier 2022
Un jour de l’An en Jeep Compass 2022
Par: Marc Bouchard
Photo Stellantis

Photo Stellantis

Cette semaine, c’est avec un peu de fierté que je cède ma place de chroniqueur à mon fils. Depuis plus de deux décennies, il a suivi mes essais, et y a pris part plus souvent qu’à son tour, même si ce n’était pas toujours de gaieté de cœur. Il en a acquis des connaissances bien suffisantes pour faire lui-même l’essai de véhicules.

Publicité
Activer le son

Au cours des prochains mois, il fera d’ailleurs partie de plusieurs projets. Mais cette semaine, c’est lui (et moi un peu quand même) qui a fait l’essai du nouveau Jeep Compass Limited 2022. Voici ce qu’il en pense.

Être le fils d’un journaliste automobile, cela a certains avantages. Non seulement ses nombreux voyages dans des salons à travers le monde m’ont offert beaucoup de moments de répit à l’adolescence, mais maintenant que je suis adulte, je peux aussi parfois faire l’essai moi-même d’un véhicule qu’un étudiant comme moi pourrait difficilement s’offrir. Pendant le temps des fêtes, j’ai pu profiter pendant une semaine du tout nouveau Jeep Compass 2022 Limited, un gros changement par rapport à ma Mazda 3 2011 habituelle!

Gros changement, c’est le terme approprié. Même si le modèle est le plus petit de la gamme Jeep, il est construit pour donner l’impression d’un véhicule imposant. La hauteur de sa carrosserie donne certainement un sentiment de confiance et de sécurité, mais ce sentiment d’espace se traduit plus ou moins du côté du coffre. Difficile de croire qu’il est moins spacieux que certaines berlines plus économiques! L’avantage cependant, c’est qu’on peut facilement doubler son volume de chargement en abaissant la rangée arrière de sièges. Si on n’a pas besoin du rangement d’un Wagoneer, c’est bien suffisant pour une utilisation quotidienne.

Nouvelle génération pour 2022

Ce qui est certain, c’est que la nouvelle version du Compass est une mise à jour majeure pour le modèle, tant du point de vue du confort que de l’apparence. Le pare-chocs avant a été redessiné pour donner un look plus sophistiqué, notamment grâce à une calandre plus agressive et des phares un peu plus minces. Sur les versions Trailhawk et Trailhawk Elite, on retrouve également une bande noire et rouge sur le capot qui, selon la compagnie, réduit les éclats du soleil.

Là où cette mise à jour se fait le plus sen-tir cependant, c’est dans l’habitacle, qui a été complètement modifié pour l’occasion. En plein centre, un écran pouvant aller jusqu’à 10,1 po accueille la nouvelle technologie Uconnect 5. C’est un renouveau bien mérité au niveau du système d’infodivertissement et le pari de Chrysler a été réussi.

L’expérience Uconnect 5 est beaucoup plus intuitive et agréable que ses prédécesseurs. Je n’ai eu aucune difficulté à m’y retrouver pour y connecter mon téléphone et naviguer dans les différents paramètres. On se doit aussi de mentionner la nouvelle instrumentation TFT, qui permet de tout afficher sur le véhicule dans un écran de 10,25 po situé directement derrière le volant.

Performance efficace, conduite sécuritaire

Le Compass 2022 est aussi doté d’un nouvel ensemble de technologies de sécurité et d’assistance à la conduite. On peut mentionner entre autres un système de freinage automatique d’urgence ou même une visualisation à 360 degrés en temps réel du véhicule. Heureusement, je n’ai pas eu à tester le freinage d’urgence, mais je peux attester que les stationnements en parallèle sur une rue bondée de Montréal sont beaucoup plus faciles avec autant de caméras!

Bien que je n’aie aucun doute quant à l’efficacité de ces technologies pour réduire les risques d’accident, je me sens obligé de mentionner un petit bémol : le système de maintien de voie. Sa sensibilité est telle que même un petit rapprochement avec la ligne peut l’activer, alors que la situation était encore parfaitement sécuritaire. J’ai eu du mal à m’habituer au sentiment de perte de contrôle qui arrive lorsque le volant se barre et que le véhicule commence à forcer contre vous. Au moins, ça nous force à nous souvenir de mettre nos clignotants!

Sous le capot, on retrouve sensiblement la même motorisation que dans les versions précédentes du Compass, si ce n’est qu’avec quelques améliorations techniques. Tous les modèles sont livrés avec un moteur I4 MultiAir de 2,4L qui peut développer jusqu’à 180 chevaux. Ce n’est pas énorme, mais sur la route, ça fait amplement l’affaire. Sa capacité de remorquage maximale de 2000 livres non plus n’est pas des plus impressionnantes, mais c’est plus que beaucoup d’autres voitures de sa gamme de prix.

Le Jeep Compass offre exactement ce à quoi on peut s’attendre : tous les avantages d’un Jeep dans un format plus petit. Situé à mi-chemin entre une petite voiture et un VUS, il est un peu trop petit pour en profiter pleinement, et un peu trop gros pour être pratique. La mise à jour 2022, cependant, a apporté un grand nombre de changements intéressants qui rendent la conduite vraiment agréable et l’expérience assez confortable.

William Bouchard

image