1 juin 2022
Pont Gilbert-Desrosiers
Un lieu « incontournable » pour un être incontournable
Par: Vincent Guilbault
Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, entouré de Martine Blain et de Félix Prunault-Banford, respectivement la femme et le fils de Gilbert Desrosiers.�

Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, entouré de Martine Blain et de Félix Prunault-Banford, respectivement la femme et le fils de Gilbert Desrosiers.Photo Robert Gosselin.

Le député Simon Jolin-Barrette a dit de Gilbert Desrosier qu’il était un être « incontournable de la région ». Il sera maintenant impossible de le contourner, puisque la Commission de toponymie a accepté de nommer en son honneur le pont sur la rue Saint-Jean-Baptiste, qui surplombe l’autoroute Jean-Lesage, à Saint-Mathieu-de-Belœil. C’est près de 5000 véhicules qui circulent sur ce pont quotidiennement.

Publicité
Activer le son

Devant les amis, la famille et l’entourage de Gilbert «Déro » Desrosiers réunis le 30 mai, le député et ministre de la Francisation, Simon Jolin-Barrette, a dévoilé que le pont à étagement qui surplombe l’autoroute 20 porterait dorénavant le nom de cet homme qui s’est entièrement dévoué au développement de la Vallée-du-Richelieu. »

Quand Gilbert est parti, en mars 2021, le député a cherché une façon de lui rendre hommage. « Nous avons regardé les différentes possibilités avec l’Office québécois de la langue française et comme ministre responsable, je voulais rendre hommage à un grand bâtisseur de la région. Nous avons fait les démarches avec la Commission de la toponymie pour honorer Gilbert. C’était important de rendre hommage à quelqu’un qui s’est investi autant auprès de la région. À titre de député de Borduas, je suis heureux de pouvoir honorer la mémoire de cet homme d’exception qui a fait beaucoup pour la région. »

M. Jolin-Barrette a rencontré Déro pour la première fois lorsqu’il s’est lancé dans sa première campagne électorale pour les élections de 2014. « J’ai entamé une belle relation avec lui; nous avons beaucoup collaboré. J’ai appris à le connaître et à le découvrir. Un homme attachant, qui connaissait tout, sur tout le monde. Un homme très impliqué dans le développement économique de la Vallée. Gilbert utilisait son réseau de contacts pour redonner au suivant. Un homme qui avait le cœur sur la main, un homme de vision. La Vallée-du-Richelieu, c’était sa maison, c’était sa famille. »

En nommant le pont, un lieu au « cœur de la Vallée », Simon Jolin-Barrette pense qu’un signal est envoyé à Déro pour lui souligner « que nous ne l’avons pas oublié ».

Hommage

Jacques Rémy, ancien directeur de la Caisse Desjardins Belœil–Mont-Saint-Hilaire a été un grand ami de Déro. Il a pris la parole lundi lors de la cérémonie de dévoilement pour rappeler les frasques de Déro et lui rendre hommage. « Tout le monde connaissait Déro. Il a toujours eu un bon flair et savait s’entourer pour mener à terme ses nombreux projets. Un rassembleur et un communicateur hors pair, compréhensif, maître de cérémonie distingué et impliqué », a rappelé son ami, soulignant du même coup le rôle que Gilbert a joué dans la mise sur pied de la chambre de commerce et sa pérennité. « Un gars passionné et qui a toujours su s’amuser. »

Déro a su bien s’entourer tout au long de sa vie. Plusieurs membres de sa famille, des amis ou d’anciens collègues sont venus lui rendre hommage lundi dernier. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Johanne Marceau, directrice générale de L’Œil Régional, a souligné que le départ de Gilbert a laissé un grand vide au journal, où il a travaillé pendant 23 ans. « Nous sommes tous réunis pour lui rendre hommage et se souvenir de sa bonne humeur, de sa générosité, de son éternel optimiste, même devant la maladie. Il aura une présence perpétuelle dans notre belle région; on ne pourra jamais l’oublier dans la Vallée-du-Richelieu. »

Déro s’était marié en toute intimité avec Martine Blain, avec qui il a pu partager ses derniers moments. Cette dernière n’avait que de bons mots pour l’initiative du député de Borduas. « Je ressens une grande fierté à cet hommage, a répondu Mme Blain à L’ŒIL. Qu’on permette à Gilbert de laisser son nom de façon concrète dans la Vallée-du- Richelieu, c’est une très belle reconnaissance. »

image