23 novembre 2022
Spectacle à l’église Saint-Matthieu à Belœil
Un Noël avec Maxime Landry
Par: Vincent Guilbault
Maxime Landry. Photo gracieuseté

Maxime Landry. Photo gracieuseté

Seul avec sa guitare et son répertoire de chansons de Noël, Maxime Landry sera de passage en l’église Saint-Matthieu de Belœil le 8 décembre, à 19 h.
Publicité
Activer le son

Accompagné aussi d’une trame sonore, Maxime Landry proposera cette fois un mélange où se marient des morceaux de deux de ses albums : Noël blanc, paru en 2014, et Noël beauceron, paru l’an passé, où les airs des fêtes prennent une tournure résolument country. Il s’agit en quelque sorte d’un spectacle adapté pour les résidences de personnes âgées, mais remanié un peu, qu’il présentera à l’église Saint- Matthieu. Le spectacle est d’ailleurs organisé par la résidence Les Richeloises, mais est ouvert à tous.

Il faut dire que, d’ici la fin de l’année, Maxime doit présenter une quarantaine de spectacles, avec « parfois deux ou trois shows par jour », précise-t-il en riant. Parmi ces spectacles, il visitera à quelques reprises des résidences pour personnes âgées. En plein confinement pendant la pandémie, le populaire chanteur avait décidé d’aller apporter un peu de réconfort aux aînés. Avec sa guitare, il s’est donné en spectacle à l’extérieur des résidences plus d’une centaine de fois, estime-t-il. « Je trouvais ça épouvantable que nos aînés soient cloîtrés dans leur chambre, même si nous n’avions pas le choix. Je pensais tellement à eux et j’ai décidé de faire une tournée à l’extérieur devant le public sur leur balcon. »

Même avec la fin du confinement, le chanteur ne peut s’empêcher de retourner dans les résidences auprès du même public. « Je continue de le faire parce que c’est juste du bonheur, sans pression. [Les aînés] sont contents d’être là; je suis content d’être là. On chante des chansons de Noël, à la bonne franquette, moi avec ma guitare, sans prétention. Juste du bonheur. »

C’est en toute simplicité et le même esprit qu’en résidence qu’il montera sur scène à l’église, devant 500 personnes. « Je suis producteur et j’organise des spectacles avec la pression de vendre des billets, de faire la promotion, de payer les musiciens. Mais dans les résidences, je n’ai pas ça. Je retrouve juste le bonheur de chanter comme lorsque j’étais dans mon salon chez moi et que je chantais pour ma famille quand j’avais 7 ou 9 ans. »

Lancés pendant la pandémie, ses albums Noël beauceron et Le party beauceron reflètent cette volonté de retrouver cet esprit de célébration, le même sentiment d’être entouré par la famille alors qu’il chante et gratte sa guitare. « J’apprenais leurs chansons préférées pour leur faire vivre un bon moment et moi, ça me fait vivre aussi un beau moment. C’est un peu égoïste. Et j’ai retrouvé [ce sentiment] dans les résidences, de me retrouver au centre du salon avec 100 personnes qui sont présentes et qui connaissent les chansons. »

Plusieurs spectacles

Maxime Landry sait se tenir occupé. En plus des résidences et des spectacles en salle prévus jusqu’au 24 décembre en après-midi, il retournera sur les planches le 26. Il sera à L’Étoile de Brossard, pour une veillée des fêtes en compagnie de Rita Baga. Il prépare aussi sa tournée de spectacles en 2023 avec Annie Blanchard en hommage à Kenny Rogers et à Dolly Parton. « Oui, en ce moment, j’en ai par-dessus la tête. Les artistes, on a tellement été longtemps arrêtés et les spectacles nous manquaient. J’étais à boutte des Zoom, des spectacles de salon. J’avais hâte de revoir le monde. Alors, on en profite. »

Les billets sont disponibles directement auprès de la résidence Les Richeloises au coût de 20 $. Pour chaque billet vendu, un montant de 2 $ sera remis à la Maison de la famille de la Vallée-du-Richelieu.

image