8 Décembre 2021
Un nouveau café bientôt ouvert à Otterburn Park
Par: Denis Bélanger

Rêvant depuis quelques années d’être propriétaire de son propre café, le couple composé de Rachel Genest et Antoine Brosseau verra son souhait exaucé en janvier 2022 avec l’ouverture du Café Sleepywood à Otterburn Park. Ce sont d’ailleurs plusieurs tasses de café qui sont à l’origine de leur histoire d’amour. 

 

Publicité
Activer le son

 « Nous nous sommes rencontrés alors que j’étais coiffeuse et lui barista dans le même centre commercial. J’allais chercher régulièrement mes cafés au Second Cup où il travaillait. De café en café, nous sommes tombés sous le charme l’un de l’autre, mais aussi de ses cafés au caramel! raconte Mme Genest. Pas besoin de mentionner qu’à un moment, toutes les excuses étaient bonnes pour aller me chercher un café. Ça fait maintenant cinq ans que nous sommes ensemble, et nous voilà maintenant partenaires d’affaires. » 

Rachel Genest, 25 ans, et Antoine Brosseau, 28 ans, discutaient sérieusement de ce projet depuis au moins deux ans. M. Brosseau a suivi un cours de démarrage d’entreprise. La pandémie a évidemment ralenti le processus. Ils se sont rapprochés de leur but quand ils sont tombés par hasard sur un local à louer sur le chemin Ozias-Leduc. 

« Nous demeurons à Montréal, mais nous voulions nous installer en banlieue de Montréal. Chaque fois que nous passions dans les environs de Mont-Saint-Hilaire, nous trouvions l’endroit très beau. Nous pensions toutefois au départ commencer les recherches du local qu’au printemps avant de tomber sur celui-ci », ajoute-t-elle. 

Le couple a incorporé son entreprise seulement en octobre et a encore beaucoup de pain sur la planche avant de servir les premiers cafés aux clients. « Nous sommes dans les travaux et, si tout va bien, nous ouvrirons en janvier. Pour l’instant, même le logo n’est pas encore coulé dans le béton », rapporte Mme Genest. 

Antoine Brosseau travaillait récemment sur les plateaux de tournage, mais a quitté cet emploi pour pouvoir se concentrer sur la nouvelle entreprise. Pour sa part, Rachel Genest conservera encore pour un certain moment son poste de préposée aux bénéficiaires à l’Hôpital Louis-H. Lafontaine. Le couple a l’intention de s’installer dans la région. « Nous offrirons aussi des soupes, salades et sandwichs qui seront préparés par nous. Pour les pâtisseries, nous ferons affaire avec un chef pâtissier. Nous aurons aussi une petite salle qui pourra être louée pour des réunions ou des travaux d’études. »

Un nom évocateur

Le nom de l’entreprise est tiré directement d’un des jeux vidéo préférés d’Antoine Brosseau, Maple Story. « Sleepywood est le nom d’une ville du jeu. Le mot sleepy (somnolent) évoque aussi le fait qu’on se réveille en buvant un café. Le nom fait aussi penser à la Belle au bois dormant. Nous sommes conscients que le nom ne plaira peut-être pas à tout le monde. Nous aurions pu le traduire, mais ça n’aurait pas conservé le sens que nous voulions y donner », explique Rachel Genest.

 

image