8 juin 2022
Bac à Bac – le Collectif des arts du Richelieu
Un nouveau collectif d’artistes prend place
Par: Olivier Dénommée
Marie-Ange Samon et Madeleine St-Jean, toutes deux artistes de Saint-Charles-sur-Richelieu, ont co-fondé Bac à Bac – le Collectif des arts du Richelieu. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Marie-Ange Samon et Madeleine St-Jean, toutes deux artistes de Saint-Charles-sur-Richelieu, ont co-fondé Bac à Bac – le Collectif des arts du Richelieu. Photo Robert Gosselin | L’Œil Régional ©

Une dizaine d’artistes issus des villages de Saint-Antoine, Saint-Charles, Saint-Denis et Saint-Marc-sur-Richelieu ont récemment décidé d’unir leurs forces pour créer « Bac à Bac – le Collectif des arts du Richelieu », un collectif d’artistes se concentrant uniquement autour de ces quatre municipalités riches en patrimoine.

Publicité
Activer le son

Les artistes charlerivaines Madeleine St-Jean et Marie-Ange Samon ont cofondé Bac à Bac avec en tête le désir de créer un regroupement d’artistes plus intime qui rendrait justice aux talents qui se trouvent dans les quatre villages riverains. « C’est une demande qu’on avait des visiteurs qui avaient de difficulté de se rendre jusqu’à nous [dans le cadre de la Route des Arts] parce qu’on est à l’extrémité de la ligne », note Mme St-Jean, qui assure ne pas avoir eu de difficulté à recruter des artistes ni à convaincre les quatre municipalités concernées de leur « ouvrir les bras ». « Pour nous, ce projet est un retour aux sources et c’est important qu’il reste relativement petit; nous avons 10 artistes cette année et nous nous sommes fixé un maximum de 15 artistes dans le futur. »

La formule du Bac à Bac – qui tient son nom de la possibilité de traverser le Richelieu entre ces villages dans de petits traversiers (bacs) – reprend une formule éprouvée dans la région : des fins de semaine consacrées à des visites d’ateliers et des expositions collectives pour bien mettre de l’avant le talent de tous les membres, qui utilisent comme médiums autant la peinture que la photo, la sculpture, la céramique, la gravure ou le collage, par exemple. En plus de Mmes St-Jean et Samon, il sera possible de découvrir l’art de Françoise Barraud, de Carole Bibo, d’Alain Bissonnette, de Marianne Chevalier, de Nicolas Finelli, d’Isabelle Grondin, de Ginette Maheu et de France Sabourin.

Quatre expositions

Une première exposition collective est déjà en place depuis le 16 mai, à la Maison nationale des Patriotes de Saint-Denis-sur-Richelieu. Une trentaine d’œuvres resteront sur place jusqu’au 4 juillet pour donner un bon avant-goût du talent des 10 artistes du collectif. La bibliothèque municipale de Saint-Marc accueillera aussi une exposition du 8 au 28 juin, l’hôtel de ville de Saint-Charles présentera la sienne du 9 au 30 juin et la Maison de la culture Eulalie-Durocher de Saint-Antoine mettra en valeur les œuvres du Bac à Bac entre le 16 et le 26 juin. Une activité de médiation culturelle est aussi au programme sur le lieu de l’exposition de Saint-Marc le 12 juin de 11 h à 15 h, en compagnie des artistes France Sabourin et Madeleine St-Jean. Ces expositions sont accessibles gratuitement.

« C’était important pour nous que tous les villages aient droit à leur propre exposition et que tout le monde soit bien représenté », insiste Marie-Ange Samon.

Car le cœur de ce collectif reste d’inciter les amateurs d’art à aller à la rencontre des artistes directement dans leur lieu de création. Lors de deux fins de semaine, les 18 et 19 juin de même que les 24, 25 et 26 juin, les membres du Bac à Bac ouvrent les portes de leur atelier pour discuter de leur démarche et de leurs inspirations et, pourquoi pas, faire des affaires! Le but de ce parcours est aussi de permettre de facilement visiter plusieurs artistes d’un même village.

Fébriles de voir leur projet de collectif se concrétiser, les organisatrices ne sont toutefois pas encore tout à fait certaines de savoir à quoi s’attendre de cette première édition. « On espère voir des centaines de gens à travers ces deux week-ends de visites! Mais notre vrai objectif, c’est de prendre notre place. On a d’excellents artistes avec nous et on se dit qu’on ne peut que faire mieux pour faire connaître notre art », soutient Mme St-Jean.

Il est possible de suivre les nouvelles du collectif via sa page Facebook, « Bac à Bac Le Collectif des arts du Richelieu ».

image