7 septembre 2022
En cette année de la Coupe Telus
Un renouveau prometteur pour les Gaulois
Par: L'Oeil Régional
En deux matchs disputés cette saison, les Gaulois ont une fiche parfaite de deux victoires.Photo François Larivière | L’Œil Régional © ��

En deux matchs disputés cette saison, les Gaulois ont une fiche parfaite de deux victoires.Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Texte de Maxime Prévost-Durand

L’avenir semble prometteur chez les Gaulois de Saint-Hyacinthe. Le calendrier préparatoire sans la moindre défaite en temps réglementaire le laisse déjà entrevoir pour la formation M18 AAA et le moment ne pourrait être on ne peut plus opportun en cette saison où le tournoi de la Coupe Telus se tiendra en sol maskoutain.

Publicité
Activer le son

Mais il n’est pas question de voir trop loin, avertit le nouvel entraîneur-chef, Jean-Philippe Sansfaçon, à l’aube de cette grande saison.

« Je comprends le contexte de la Coupe Telus, mais ce n’est pas quelque chose à laquelle on va accorder beaucoup d’attention en début de saison, a-t-il indiqué en entrevue. L’important, c’est de bien implanter nos habitudes de travail et nos concepts d’équipe. On va gérer la Coupe Telus comme les autres événements dans la saison. Avant, on a la saison à penser, puis le Challenge à Noël et les séries ensuite. On veut s’assurer qu’on ne saute pas d’étapes. »

L’une des premières étapes pour mettre la table à cette saison qui a commencé vendredi à Magog a été le dévoilement de l’alignement officiel, dimanche, des 20 joueurs qui formeront l’équipe des Gaulois.

Seulement cinq joueurs qui ont évolué avec les Gaulois la saison dernière sont de retour, soit l’attaquant Samuel Beauchemin, les défenseurs Émile Dubois, Mathieu Taillefer et Mattias Gilbert, puis le gardien de but Cédric Cyr Dauphinais. Neuf joueurs qui s’alignaient avec l’équipe M17 espoir des Gaulois la saison dernière gradueront dans les rangs M18 AAA, tout comme quatre joueurs provenant du M15 AAA. On trouve aussi le défenseur Noah Laberge, un joueur du territoire des Gaulois qui fera son retour dans la structure après une première saison M18 AAA avec les Grenadiers de Châteauguay l’an dernier, puis le gardien Rémi Cloutier, qui appartenait à la structure des Vikings de Saint-Eustache, mais qui a été réclamé par les Gaulois pour la saison après être devenu disponible au repêchage.

« On va avoir beaucoup de profondeur à toutes les positions. On va avoir beaucoup de joueurs de 16 ans qui arrivent du M17 espoir et qui ont été finalistes à la Coupe Dodge la saison dernière, donc ça va être une cohorte intéressante. Je pense qu’on va avoir un bon mélange d’éthique de travail, de vitesse et de sens du hockey », a souligné Jean-Philippe Sansfaçon.

Parmi les nouveaux visages, certains sont attendus. On parle, entre autres, des attaquants Caleb Desnoyers – le frère d’Elliot – et Émile Guité, un duo que l’on avait découvert avec le Vert et Noir de l’école Fadette lors du Tournoi national de hockey pee-wee de Saint-Hyacinthe en 2020 et qui a connu du succès à chaque niveau où il est passé. Les deux ont d’ailleurs été invités cet été au camp d’Équipe Québec des moins de 16 ans, tout comme le défenseur Julien Bonnet qui fera lui aussi son arrivée avec les Gaulois.

« Ils font vraiment bien ça au camp. Ce que j’aime d’eux, c’est qu’ils ont toujours été des joueurs offensifs dans leur hockey mineur, et là, je vois de belles choses du côté dans leur fierté à défendre leur territoire, ce qui fait en sorte qu’ils ont du succès présentement », a analysé l’entraîneur-chef.

Collectivement, les Gaulois ont présenté un impressionnant dossier de neuf victoires et une défaite en prolongation dans le calendrier préparatoire. Il faut toujours prendre cette donnée avec des pincettes parce que des joueurs retranchés des camps de la LHJMQ s’ajouteront aux alignements des différentes équipes du circuit M18 AAA pour la saison régulière, mais il n’en demeure pas moins qu’il y a de quoi être encouragé, a reconnu l’entraîneur.

« On ne peut pas s’asseoir là-dessus. Ça montre seulement qu’on a fait une bonne job à ce moment-là. Ce n’est pas nécessairement un indicatif de ce qui va arriver en saison régulière. On va avoir une bonne semaine d’entraînement pour s’assurer d’être prêts pour notre premier match contre Magog le 2 septembre », a souligné Jean-Philippe Sansfaçon.

En raison des travaux qui s’opèrent présentement au Stade L.-P.-Gaucher, les Gaulois lanceront leur saison avec 11 matchs sur la route. Leur premier match à domicile est prévu seulement le 14 octobre.

« Le positif de cette situation est que ça va nous permettre de créer des liens plus vite et de bâtir notre chimie d’équipe avec des voyages à l’extérieur. Ça va faire en sorte qu’on va jouer plus à domicile vers la fin de la saison aussi », conclut l’entraîneur-chef.

image