27 octobre 2021
À la tête d’I Musici de Montréal
Un retour aux sources pour l’Hilairemontais Jean-François Rivest
Par: Olivier Dénommée
Maestro Jean-François Rivest, assis au centre, est entouré des musiciens de l'orchestre I Musici de Montréal. Photo gracieuseté

Maestro Jean-François Rivest, assis au centre, est entouré des musiciens de l'orchestre I Musici de Montréal. Photo gracieuseté

L’Hilairemontais est depuis quelques mois conseiller artistique et premier chef invité de l’orchestre de chambre I Musici de Montréal. Photo Leda & St. Jacques

L’Hilairemontais est depuis quelques mois conseiller artistique et premier chef invité de l’orchestre de chambre I Musici de Montréal. Photo Leda & St. Jacques

Résident de Mont-Saint-Hilaire depuis une vingtaine d’années, Jean-François Rivest est parmi les chefs d’orchestre les plus en vue du Québec. La 38e saison de l’orchestre de chambre I Musici de Montréal qui s’apprête à commencer se fera pour la première fois avec maestro Rivest à sa tête.

Publicité
Activer le son

Sans surprise, Jean-François Rivest se dit « excité » de participer à cette programmation, à mi-chemin entre la découverte, le répertoire fondamental de l’orchestre et le répertoire populaire. « C’est un vrai cadeau de diriger I Musici. Comme je suis moi-même violoniste, c’est pour moi un retour aux sources de diriger un orchestre à cordes comme celui-ci. »

Succédant à Jean-Marie Zeitouni à la tête d’I Musici, M. Rivest a bien l’intention d’apporter sa propre couleur à l’ensemble et la programmation 2021-2022 en est le reflet, avec des solistes invités presque tous ancrés à Montréal. Il souhaite aussi revenir au « répertoire fondamental » d’un ensemble à cordes tel qu’I Musici, qui fera briller chacun de ses musiciens. « Ce qui me plaît avec un plus petit orchestre d’une quinzaine de musiciens, c’est que tout le monde a la vedette, contrairement à un grand orchestre où chaque musicien est un peu anonyme. Ça permet aussi une certaine intimité avec le public », soutient-il.

Mais sous la direction de maestro Rivest, I Musici ne perdra rien de sa polyvalence, assure le chef d’orchestre. « On va continuer d’offrir de la variété. Cette saison, on aura droit à du répertoire allant du baroque au contemporain, de 1680 à aujourd’hui avec des créations. On aura aussi droit à des incontournables comme les Quatre saisons de Vivaldi », énumère-t-il.

Du klezmer le 4 novembre
La nouvelle saison d’I Musici s’ouvre le jeudi 4 novembre avec une collaboration avec le groupe montréalais Kleztory, un groupe klezmer que M. Rivest connaît bien. « Yuli Turovsky, le fondateur d’I Musici, avait convaincu les Russes Airat Ichmouratov (direction, clarinettes et duclar) et Elvira Misbakhova (violon et alto) de venir à Montréal. Ce sont de véritables exemples de résilience et leur groupe Kleztory existe maintenant depuis 20 ans, avec plus de 1000 spectacles et plusieurs disques. On propose un concert où on reprend plusieurs pièces de son répertoire de même que du nouveau matériel, précédé d’une composition d’Airat », mentionne Jean-François Rivest. Le style klezmer du groupe, une musique juive de l’Europe de l’Est tantôt festive, tantôt très émotive, promet de ne laisser personne indifférent. Ajoutons à cela la présence de l’artiste de cirque Mathilde K. Richer.

Deux représentations sont au programme, à 14 h et à 19 h 30, à la salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau, à Montréal, puis en webdiffusion à partir du 11 novembre. « La formule sera hybride, en salle et sur le web, pendant au moins la première moitié de la saison. Le seul point positif amené par cette pandémie, c’est que cette formule permet de rejoindre un plus large public qui ne souhaite pas nécessairement se rendre à Montréal. »

À plus long terme, le chef d’orchestre souhaite sortir davantage de Montréal et aller à la rencontre du public et augmenter sa présence sur les plateformes numériques comme YouTube. Mais pour le moment, l’Hilairemontais invite ses concitoyens à faire un tour à la salle Pierre-Mercure très bientôt. « Rien ne va remplacer le contact avec les musiciens. Et je pense qu’il y a quelque chose de spécial à aller voir un petit orchestre comme I Musici en spectacle. L’émotion y est plus vive », insiste-t-il.

Pour en savoir plus sur la programmation 2021-2022 d’I Musici de Montréal ou pour se procurer des billets : www.imusici.com.

image