25 août 2021
Franchise de la Poissonnerie Némeau à Mont-Saint-Hilaire
Une belle prise pour Pascal Pinto et Sandra Duquet
Par: Olivier Dénommée
Sandra Duquet et Pascal Pinto ont ouvert en juin la succursale hilairemontaise de Poissonnerie Némeau. Ils rêvent déjà à des projets d’expansion au courant des prochains mois.Photo François Larivière | L’Œil Régional ©��

Sandra Duquet et Pascal Pinto ont ouvert en juin la succursale hilairemontaise de Poissonnerie Némeau. Ils rêvent déjà à des projets d’expansion au courant des prochains mois.Photo François Larivière | L’Œil Régional ©

Fondée il y a quelques années dans la région de Québec, l’entreprise Poissonnerie Némeau commence maintenant à étendre ses filets en dehors de la Capitale-Nationale. Le couple de Pascal Pinto et de Sandra Duquet, d’Otterburn Park, a ouvert en juin une première franchise de Poissonnerie Némeau à Mont-Saint-Hilaire et rêve déjà d’expansion.

Publicité
Activer le son

Pascal Pinto connaissait déjà un des membres de la famille Fillion, qui a fondé Némeau, et lui a manifesté l’intérêt d’ouvrir une franchise dans la Vallée-du-Richelieu. « Il m’a contacté quelques mois plus tard, en janvier 2021, pour me proposer de le faire. Ça s’est fait très vite par la suite », raconte-t-il.

Officiellement, la Poissonnerie Némeau de Mont-Saint-Hilaire est ouverte depuis le 9 juin et la réponse est au-delà des espérances. « On sent beaucoup d’excitation de la part de la clientèle. On nous dit merci d’ouvrir une poissonnerie à Mont-Saint-Hilaire. On savait qu’on répondrait à un besoin, mais pas à ce point-là! », note Sandra Duquet. Même si le commerce n’est ouvert que depuis quelques semaines, elle reconnaît des visages qui viennent chaque semaine chercher des poissons frais.

Bien qu’ils soient deux amateurs de fruits de mer, il s’agit d’une première expérience dans ce domaine pour les franchisés. Ils se sont toutefois entourés d’une assistante-gérante d’expérience qui sait guider les clients pour choisir les meilleurs produits de la mer. « On découvre autant que les clients, mais on n’a entendu jusqu’ici que de bons commentaires, notamment sur la question de la fraîcheur », soutient M. Pinto.

Ambition future
À peine ouverte, la franchise hilairemontaise de Poissonnerie Némeau se prépare déjà à gagner en importance. « Dès cet hiver, on aimerait ouvrir un bistro. On en parle unpeu aux clients qui sont enthousiastes à cette idée », lance Mme Duquet. Le couple ne ferme pas non plus la porte à l’ouverture d’une autre succursale « en Montérégie » dans un avenir plus ou moins rapproché. « On pense peut-être à un comptoir Némeau Express, qui serait un autre concept, mais on va commencer par bien implanter celui-ci », commente M. Pinto.

À plus court terme, les franchisés souhaitent faire découvrir les produits de leur poissonnerie à l’aide d’un camion de cuisine de rue. « On aimerait bien tester le concept pour la fête du Travail », commente M. Pinto.

image