2 novembre 2022
Une cavalière et son héros
Par: Denis Bélanger
Kalia Ehlers et Little Hero à Caballista.Photo gracieuseté

Kalia Ehlers et Little Hero à Caballista.Photo gracieuseté

La jeune cavalière Kalia Ehlers de Mont-Saint-Hilaire a gagné au parc équestre de Bromont à la fin du mois de septembre sa première médaille d’or à la prestigieuse compétition Caballista. La cavalière de 16 ans n’a pas réussi cet exploit seule. Elle a gagné cet honneur avec sa fidèle monture des huit dernières années, Little Hero. Un bel exploit pour ce duo considérant le chemin parcouru et les sceptiques qu’il a dû confondre.

Publicité
Activer le son

C’était la deuxième participation de Kalia Ehlers à Caballista, une finale interrégionale regroupant huit régions et près de 300 cavaliers dans plusieurs épreuves. Elle avait remporté l’argent à la compétition l’an dernier. Cette année, elle a gagné l’or en chasse et le bronze en équitation.

« Little Hero est un ancien cheval de course de baril. Il avait 5 ans quand je l’ai eu. Jamais nous n’avions pensé qu’il offrirait autant de belles performances. Peu de personnes croyaient en lui à l’exception de nous », raconte d’entrée de jeu Kalia Ehlers.

Cette dernière a l’équitation dans le sang. Sa mère pratiquait l’équitation tout comme sa grand-mère. Kalia a commencé à monter sur des chevaux à l’âge de 2 ans. Elle a fait ses premières compétitions à l’âge de 4 ans sur le dos d’un poney. Vers l’âge de 6 ans, elle chevauchait des montures de taille normale.

Un incident déterminant

La première rencontre entre Kalia et Little Hero est le résultat de la grande ténacité démontrée par la jeune fille sur plusieurs fronts. D’un côté, elle a dû convaincre sa mère d’aller voir ce cheval qu’elle avait découvert en fouillant sur internet. Elle voulait avoir sa propre monture, mais ses parents n’en avaient pas les moyens. De l’autre côté, elle devait aussi combattre ses propres peurs. À cette époque, elle avait eu un accident avec un poney. Un chien avait fait peur à l’animal qui s’est mis à courir partout et Kalia Ehlers, qui le chevauchait, est tombée brusquement sur une roche et a subi plusieurs blessures, dont une commotion cérébrale.

Curieusement, la jeune fille est venue bien près d’être impliquée dans un autre accident à sa deuxième rencontre avec Little Hero. Mais c’est l’événement qui a convaincu sa mère qu’il était le cheval recherché. « Lors de cette visite, il y avait aussi dans l’écurie une autre cavalière qui montait un cheval qu’elle ne connaissait pas beaucoup. Elle a perdu le contrôle et l’animal fonçait directement vers Little Hero. Ce dernier s’est tout simplement tassé pour laisser passer l’autre bête. Il aurait pu paniquer, mais non. C’est à ce moment que nous savions qu’il avait un grand cœur. »

Un cadeau de son grand-papa

Un jour, la mère de Kalia Ehlers lui a dit que le cheval qu’elle convoitait avait été acheté par quelqu’un d’autre et offert à une fille de 9 ans. Sa famille l’a incitée au même moment à aller voir une autre monture à une écurie. Elle a eu une belle surprise en voyant son petit héros avec une boucle à côté de son grand-père qui lui a offert l’animal en cadeau. « Mon grand-papa est tombé gravement malade par la suite et est décédé durant la pandémie de la COVID-19. Ce cheval a une valeur hautement sentimentale. Il s’appelait avant Rock n’Roll Hero, mais on voulait quelque chose de plus doux. »

Aujourd’hui, la cavalière occupe un emploi dans une épicerie et contribue financièrement à payer les frais de Little Hero qui est hébergé aux Écuries Dejordy à Saint-Charles-sur-Richelieu. « Les entraîneurs m’ont permis de me remettre sur le droit chemin. Mon cheval et moi avons fait énormément de progrès en deux ans. J’ai retrouvé aussi une certaine motivation grâce à cette écurie où je côtoie des cavalières de mon âge qui font des compétitions. Pour la prochaine saison, j’aimerais faire encore Caballista et aussi faire quelques événements sur le circuit provincial. »

Dans la lignée de Secretariat

Le film de course de chevaux préféré de Kalia est Secretariat (2010), racontant l’histoire vraie du cheval du même nom qui a établi plusieurs records et gagné la triple couronne à l’âge de 3 ans. « Little Hero fait partie de la longue lignée de ce cheval. Quand j’ai appris ça, j’ai apprécié davantage le film. »

image