9 mars 2022
Secondaire en spectacle
Une édition en mode hybride à l’École d’éducation internationale
Par: Olivier Dénommée
Les élèves de l’École d’éducation internationale de McMasterville ont bien hâte de pouvoir présenter leurs numéros devant public. Ce sera enfin possible lors de la finale locale de Secondaire en spectacle du 17 mars. Photo gracieuseté

Les élèves de l’École d’éducation internationale de McMasterville ont bien hâte de pouvoir présenter leurs numéros devant public. Ce sera enfin possible lors de la finale locale de Secondaire en spectacle du 17 mars. Photo gracieuseté

Après avoir dû se résoudre à présenter une édition virtuelle en 2021, l’École d’éducation internationale de McMasterville offre le 17 mars une édition de Secondaire en spectacle en formule hybride, avec du public dans la salle.

Publicité
Activer le son

Le technicien en loisirs à l’école, Narrillo Cinéus, a travaillé depuis le début de l’année scolaire pour que Secondaire en spectacle puisse avoir lieu dans les meilleures conditions, avant même de connaître l’évolution des mesures sanitaires. « La première question que les jeunes me posaient, c’était si ça pourrait avoir lieu “en vrai” cette année! Je savais qu’on allait tout faire pour que ça puisse se faire et j’ai fait exprès de repousser la date le plus possible pour nous donner une chance d’avoir droit à des allègements. »

Selon M. Cinéus, la captation l’année dernière a permis à plus de 400 personnes de voir la finale mcmastervilloise de Secondaire en spectacle. Une version hybride, comprenant une capacité de 300 personnes dans la salle et la possibilité de visionner le spectacle chez soi, devrait permettre à un maximum de gens d’assister d’une façon ou d’une autre à la finale locale de l’École d’éducation internationale. « Sur place, il devrait rester comme mesure le port du masque. Et sur scène, on va s’assurer que les élèves ne se passent pas leurs instruments entre eux. » La nécessité de présenter un passeport vaccinal aura, quant à elle, été levée quelques jours avant le jour de ce spectacle qui promet d’être riche en talents.

« Cette année, il y aura une quinzaine de numéros présentés par des élèves de secondaire 1 à 5. Il y a beaucoup de musique à cette école, particulièrement des numéros de piano, de chant et des bands », note M. Cinéus. À cela s’ajoute un numéro hors concours présenté par deux élèves pendant les délibérations du jury pour choisir les deux numéros qui se sont le plus démarqués cette année. Selon le technicien en loisirs, la formule hybride pourrait demeurer la norme dans les prochaines années, pas seulement en contexte pandémique.

Pas partout
Selon le site officiel de Secondaire en spectacle, aucune autre école de la Vallée-du-Richelieu ne semble organiser une finale locale de Secondaire en spectacle cette année. Ailleurs en Montérégie, on dénombre toutefois une trentaine d’école participantes. À cela s’ajoutent les finales régionales, dont celle du 2 avril à l’école secondaire Gérard-Fillion de Longueuil où participeront les gagnants de la finale de l’École d’éducation internationale.

« Avec toute l’incertitude entourant la pandémie, il est vrai que peu d’écoles de la région participent à Secondaire en spectacle cette année, mais on sent une espèce de renouveau ces temps-ci et on espère que beaucoup de gens viendront encourager le talent de nos élèves le 17 mars », soutient Narrillo Cinéus.

La finale locale de Secondaire en spectacle de l’École d’éducation internationale de McMasterville se tient le jeudi 17 mars, de 19 h à 21 h 30 environ.

image