12 octobre 2022
District 6 à Belœil
Une nouvelle élection partielle le 4 décembre
Par: Olivier Dénommée
Les électeurs du district 6 à Beloeil devront encore se rendre aux urnes.

Les électeurs du district 6 à Beloeil devront encore se rendre aux urnes.

La Ville de Belœil déclenche une nouvelle élection partielle afin de pourvoir le poste laissé vacant par le départ de Marc-Olivier Bérubé, qui avait été élu le 12 juin dernier au poste de conseiller du district 6 du Tournesol. Les résidents de ce district seront appelés aux urnes le 4 décembre.

Publicité
Activer le son

M. Bérubé avait rendu sa démission le 25 septembre alors que la Commission municipale du Québec (CMQ) avait établi qu’il n’était pas éligible à se présenter à cause de sa résidence principale qui ne se trouvait pas à Belœil depuis au moins un an au moment de se présenter. Notons qu’il s’agira de la troisième fois que les résidents du district 6 auront à voter pour élire un conseiller en 13 mois. Une élection avait été nécessaire après le décès du conseiller Pierre Verret, en avril dernier.

La période de mise en candidature a lieu du 21 octobre au 4 novembre. Si plus d’une personne pose sa candidature, le jour du scrutin se tiendra le dimanche 4 décembre de 10 h à 20 h, avec une journée de vote par anticipation le dimanche 27 novembre, de 12 h à 20 h. Un avis doit être envoyé par la poste aux résidents du district.

Élection non souhaitable

L’Œil Régional a approché les différentes équipes et candidats pour connaître leurs intentions de présenter un candidat ou non à cette nouvelle élection. Au moment de mettre sous presse, aucun nom n’était encore confirmé, mais certains élus ont laissé entendre qu’ils préféreraient qu’un candidat qui conviendrait à tous les partis autour de la table soit élu par acclamation afin d’éviter une nouvelle élection coûtant 40 000 $ aux Belœillois. Ce scénario, déjà hypothétique, ne serait d’ailleurs possible que si aucun candidat indépendant ne se lance dans la course. De son côté, Antoine Courdi, qui s’était justement présenté comme candidat indépendant à la dernière partielle, souhaite voir qui les autres équipes présenteront avant de décider s’il retentera sa chance.

De son côté, Oser Belœil, le parti dont était issu Marc-Olivier Bérubé, mentionne qu’une assemblée d’investiture est prévue le 23 octobre pour permettre à ses membres de choisir le prochain candidat dans le district 6. « Une fois que le candidat sera choisi, on va parler aux autres équipes. Si le candidat qu’on propose leur convient, tant mieux, mais on ne va pas imposer un candidat qui n’aura pas été choisi par notre base », commente Mathieu Morin, directeur d’organisation de la campagne d’Oser Belœil.

M. Morin confirme au passage que M. Bérubé ne sera pas candidat à sa propre succession, même s’il était vraisemblablement devenu éligible quelques mois après son entrée au conseil. « En rendant sa démission, il a fait savoir très clairement qu’il n’avait pas cette intention. »

image