27 avril 2023
Pédagogie Waldorf
Une nouvelle offre éducative pousse dans la région
Par: L'Oeil Régional
Janie Blouin. Photothèque

Janie Blouin. Photothèque

Un an après avoir organisé une soirée d’information dans le but de trouver des citoyens intéressés à soutenir un projet d’école à vocation Waldorf sur le territoire de la Vallée-du-Richelieu et s’être heurtées à une fin de non-recevoir de la part du Centre de services scolaire des Patriotes, la Belœilloise Janie Blouin et son équipe se concentrent sur deux projets de Centre d’apprentissage libre (CAL) inspirés de la pédagogie Waldorf qui doivent décoller dans les prochains mois.

Publicité
Activer le son

Un avant-goût des deux projets a été présenté sur les réseaux sociaux dans les dernières semaines, avec la mention qu’il s’agira d’une « toute nouvelle offre éducative qui bénéficiera aux enfants de la Montérégie dès septembre 2023 ». Les deux projets, décrits comme « différents, mais complémentaires », se veulent être une « solution alternative à l’école traditionnelle » en attendant qu’une véritable école à pédagogie Waldorf puisse voir le jour dans la région.

Le premier est l’Espace Nature vive, un centre d’apprentissage libre situé dans la Vallée-du-Richelieu s’adressant aux enfants de 5 à 8 ans et qui proposera des journées d’apprentissage en forêt ainsi que des ateliers éducatifs à son local de Belœil. Le local en question est situé dans la résidence d’un parent fondateur du CAL, qui sera aménagé en « local flexible pour favoriser les apprentissages », comme l’indique la documentation disponible pour les parents intéressés.

L’autre projet s’appelle Les Pousses vertes et s’adresse à un public de 4 à 12 ans. Ce Centre d’apprentissage libre est situé à la ferme Cadet Roussel, à Mont-Saint-Grégoire, et comporte notamment un jardin d’enfants et une garderie pour les tout-petits. Toujours selon la documentation, ce CAL d’inspiration Waldorf mise sur des valeurs de bienveillance, de communauté, d’entraide, de respect et de responsabilisation dans un « environnement accueillant » où on traite « chaque enfant comme une personne unique », en respect avec son rythme d’apprentissage. Une journée portes ouvertes est d’ailleurs prévue le dimanche 7 mai, à 9 h 30*, directement à la ferme.

Dans les deux cas, les organisateurs invitent les personnes intéressées à répondre à un questionnaire pour faire connaître leur intérêt jusqu’au 26 avril seulement. Les inscriptions officielles pour les deux CAL débutent quant à elles le 1er mai en vue de l’année scolaire 2023-2024.

Au moment de mettre sous presse, Mme Blouin et les organisateurs de ces deux projets n’avaient pas encore donné suite aux demandes d’entrevue du journaliste.

*Une version précédente du texte mentionnait que la journée portes ouvertes débutait à 10 h.

image