25 janvier 2022
Vitesse sur le Richelieu : suggestion pour dénouer l’impasse
Par: L'Oeil Régional

La réponse attendue par Transports Canada en lien avec le projet d’une limite de la vitesse des bateaux à 10 km/h sur le tronçon de 20 km fut catégorique. Lors des assemblées citoyennes tenues en fin d’année dans les villages de Saint-Antoine, de Saint-Denis, de Saint-Marc et de Saint-Charles-sur-Richelieu, « les élus ont pris acte de la volonté exprimée par un grand nombre de citoyens en faveur d’un règlement modifié », peut-on lire dans le communiqué publié par Saint-Charles, le 13 décembre 2021.

Publicité
Activer le son

De plus, même le vote sur le règlement modifié n’a su gagner l’unanimité des quatre conseils à ce jour.
Des lacunes structurelles au niveau du processus de consultation et de concertation font de sorte que les positions se cristallisent et que nous nous retrouvons au bord d’une crise.

Un coup de barre s’impose

Dans un dossier d’une telle portée, d’une telle complexité et d’une telle sensibilité, il faut viser l’acceptabilité sociale. L’ordre des choses doit être respecté et la recherche d’un compromis doit primer la poursuite d’une idéologie.

Pour dénouer l’impasse, un recadrage de la coordination du projet est indiqué. La mise sur pied d’une table de concertation des diverses parties prenantes et la nomination d’un médiateur spécialisé en acceptabilité sociale permettrait de dépolitiser le dossier et d’en assurer la coordination et le suivi. Chose qui n’a jamais été faite!

Les principaux acteurs dans ce dossier doivent pouvoir se réunir tous ensemble en personne afin de s’entendre sur une lecture commune de l’état des lieux et proposer une solution de compromis sous le thème suggéré « Un Richelieu en santé et un nautisme responsable ». Cette solution pourrait éventuellement servir de prototype pour les autres municipalités riveraines.

Enfin, une présentation citoyenne à chaque étape du projet est requise afin de recueillir les commentaires de la population pour peaufiner le projet avant la tenue d’un vote par les élus sur la proposition de règlement retenu. Un gage d’une meilleure acceptabilité sociale et d’une meilleure applicabilité.

Yves Tougas et Pierre Hétu
Saint-Charles-sur-Richelieu

image